Historique

20 sept. 1943
Les citoyens de Hull sont informés qu’un nouvel organisme, la Fédération des Œuvres de Charité de Hull, vient d’être fondé pour soutenir financièrement les œuvres de bienfaisance de leur cité. Cette Fédération fera, au nom de toutes ces œuvres, UNE SEULE CAMPAGNE DE SOUSCRIPTION chaque année. Une somme de 30 000$ est nécessaire pour accomplir efficacement leur travail. La Fédération compte amasser cette somme durant la quinzaine du 20 septembre au 2 octobre. On peut lire ces lignes au bas l’avis : « À moins que les citoyens de Hull ne donnent généreusement, des souffrances et des misères demeureront sans soulagement. Nos soldats comptent sur nous, qui sommes demeurés au pays, pour donner à chacun le bien-être pour lequel ils combattent. Ils croient que si ces personnes sont dignes d’être défendues, elles sont dignes d’être aidées. »
11 avril 1944
Incorporation officielle de la Fédération des œuvres de charité de Hull.
18 sept. 1945
À deux jour du lancement de la 3e campagne de souscriptions, on lance un appel de générosité à la population. On annonce un objectif minimum de 25 000$ et optimum de 30 000$. Le premier objectif permettant tout justes aux œuvres de se maintenir à ce qu’elles sont. Et le deuxième, de pouvoir faire face à des exigences accrues ou nouvelles, toujours en vue d’accomplir plus de bien, au bénéfice de ceux qui sont dans le besoin. « Donnez généreusement » est le mot d’ordre que les organisateurs de la campagne ont adopté!
7 oct. 1952
À l’occasion de la campagne annuelle de la Fédération des œuvres de charité de Hull, on diffuse une causerie de Me Rodrigue Bédard sur les ondes de CKCH. Elle a comme thème : « Il faut des gens qui font de la charité organisée leur vocation ». Au cours de sa causerie, Me Bédard affirme que « la civilisation du XXe siècle a créé des problèmes sociaux que les individus quelques bien intentionnés qu’ils soient ne peuvent solutionner. Là où la spécialisation et l’organisation ont créé des problèmes nouveaux, il faut des spécialistes sociaux et des associations sociales pour apporter des remèdes nouveaux; il faut des gens qui font de la charité organisée leur tâche et leur vocation.
7 nov. 1957
Triomphe de la campagne, sous la présidence de M. Oswald Parent. Malgré le chômage, le manque de solliciteurs pour visiter les domiciles et les commerces, l’épidémie de la grippe, la visite de la reine et de nombreux autres obstacles, la 16e campagne de la Plume rouge de la Fédération des œuvres de charité de l’Ouest du Québec a remporté un succès retentissant! L’objectif qui était de 15 000$ plus élevé que l’année précédente a été dépassé pour recueillir un montant total de 85 237$.
2 oct. 1960
Inauguration de la campagne de la Plume rouge, qui a lieu à L’Aréna de Hull. On annonce un besoin de 90 000$ pour répondre aux demandes.
1961
Les déductions à la source sont permises pour la première fois, au sein de la fonction publique, en faveur des campagnes de deux Fédérations D’œuvres d’Ottawa, Hull et la région.
26 sept. 1962
Inauguration conjointe de la campagne Plume rouge d’Ottawa et de Hull, au Château Laurier. L’objectif du District de Hull est de 127 400$, soit 15% de plus que l’année précédente. En 1961, on avait atteint l’objectif de 113 000$. Le président de la campagne, M. Victor Falardeau, explique l’augmentation de l’objectif par l’acceptation de deux nouvelles œuvres : celle des enfants handicapés et celle des victimes de la poliomyélite. La Fédération compte maintenant 15 œuvres.
30 oct. 1972
À l’instar de cinq organismes de la région, L’Assemblée générale de l’île de Hull (AGIH) boycotte la campagne de souscription de la Fédération des œuvres du district de Hull, devant le refus de celle-ci de subventionner le Conseil de développement social de l’Outaouais. L’Assemblée invite la population à verser leurs dons au Conseil de développement qui lui, «s’occupera de les distribuer équitablement aux assistés sociaux».
1975
Le nom Centraide voit le jour au Québec.
1977
La Fédération des œuvres de charité de Hull devient Centraide du district de Hull.
1980
Centraide du district de Hull se nomme maintenant Centraide de l’Ouest québécois et s’étend au Pontiac et à la Petite-Nation.
18 mai 1988
Les dirigeants de Centraide de l’Ouest québécois rendent hommage aux présidents des 40 dernières années. Ils immortalisent leur bénévolat en dévoilant une murale ornée de photo de tous ses présidents depuis 1948. On y retrouve, entre autres, Eugène Tassé (1981), Marcel D’Amour (1982), et Marcel Beaudry (1988)
1990
Centraide de l’Ouest québécois devient Centraide Outaouais.
Sept. 1991
La campagne de Centraide Outaouais est lancée avec enthousiasme. L’objectif est de 2 100 000 $, soit une augmentation de 8% par rapport à l’année précédente. Le président de la Campagne, Pierre Couture, et son directeur, Florent Cadotte, sont confiants puisque l’Outaouais a toujours fait preuve de générosité envers Centraide.
2004
60e anniversaires de Centraide Outaouais qui a réussi à amasser une somme totale de 60 048 050 $ en 60 ans !
Jan. 2006
L’année 2006 commence avec l’annonce d’un investissement social d’un demi-million de la part du Groupe Heafey.
Août 2006
Plus de 1 500 familles participent au programme « Retour en classe », qui permet aux familles à faible revenu d’acheter des effets scolaires à prix réduits, en se rendant dans un magasin-partage. C’est ainsi que grâce à ce programme, plus de 2 700 écoliers débutent fièrement l’année scolaire avec un sac d’école rempli de matériel neuf.
Août 2007
Centraide Outaouais verse plus d’un demi-million de dollars à près d’une cinquantaine d’organismes communautaires afin de réduire le problème de la faim dans notre région. Cet investissement découle des nouvelles priorités sociales de Centraide Outaouais par lesquelles on accorde une importance primordiale aux projets et initiatives visant à dépasser le simple don de nourriture.
2009
65e anniversaires de Centraide Outaouais qui a réussi à amasser une somme totale de 84 669 520 $ en 65 ans !!